jeudi 17 décembre 2015

Lundi, c'est conseil municipal !

Voici les points à l'ordre du jour du conseil municipal de Romorantin, ce lundi 21 décembre à 17h à la mairie:

- contrat politique de la Ville concernant le quartier des Favignolles
- vidéoprotection: ajout de caméras et demande de subvention
- schéma départemental de coopération intercommunale
- ouverture des commerces le dimanche
- garantie d'emprunt pour les travaux de réhabilitation de 129 logements de Terre de Loire Habitat
- donation d’œuvres de Françoise Galle(artiste peintre) à la Ville
- avis de la Chambre Régionale des Comptes sur la gestion municipale , et réponse de la commune
- ...

Heure d'hiver ? Conseil à 17 h, attention !

jeudi 3 décembre 2015

Prochain conseil de la Communauté de Communes : les Fav' !

La CCRM (communauté de communes du Romorantinais et du Monestois) se réunit ce lundi (7 déc) à 18h à la mairie.

Entre autres point à l'ordre du jour:
- conventions concernant le quartier des Favignolles (programme Feder et programme de rénovation urbaine)
- subventions aux associations pour le versement d'acomptes pour 2016
- décisions modificatives au budget principal et annexe
- création d'un poste supplémentaire de vice- président
- emplois d'avenir

dimanche 22 novembre 2015

Vendredi, même pas peur, tou.te.s pour le climat

Après les événements dramatiques de la semaine dernière, plus que jamais, on investit les concerts, les resto, les salles de spectacle, les terrasses, mais aussi tous les espaces publics, parce qu'on est des citoyen.ne.s et que ça se montre en agissant, en discutant, en écoutant chacun et en construisant une réflexion avec tout ça.
La COP 21 ? Oui, c'est le week-end prochain, et à Romorantin comme partout dans le monde, nous en sommes ! Rejoignez-nous au Saint-Jean vendredi soir !



lundi 9 novembre 2015

Infos de novembre 2015


Le 2 novembre 2015
 


Chers amis adhérents et sympathisants,
Voici quelques nouvelles.
1.  D’abord un retour sur les dernières semaines
Nous nous sommes réunis le 16 octobre chez Geneviève dont le sens bien connu de l’accueil s’est une nouvelle fois vérifié, ce fut donc très chaleureux. Nous n’avons pas vu le temps passer. Douze présents, des excusés, mais aussi des absents réguliers que nous convions à revenir.
De quoi avons-nous discuté ?
è Nous avons fait un bilan de la journée citoyenne du 27 septembre ; DIALOGUES A GAUCHE s’est fortement impliqué aux côtés des quatre autres associations organisatrices. Très bonne ambiance toute la journée. Une vingtaine de présents de l’association pour travailler et participer aux débats. Une bonne fréquentation avec deux cents participants environ, mais peu des Favignolles, en dehors des enfants nombreux sur l’atelier vélo. Certains d’entre nous ont regretté la portée politique insuffisante des débats. De quoi nourrir la réflexion pour l’organisation de la journée 2016.
è Nous avons également fait un compte-rendu du conseil communautaire et du conseil municipal du lundi 11 octobre. Deux d’entre nous y avaient assisté. Les deux réunions n’ont duré qu’une heure trente, tout compris ! Alors même que la construction de la nouvelle usine Caillau, dopée par les subventions publiques, était à l’ordre du jour. Qui pense encore, parmi les élus, que ces instances sont des instances délibératives ? La faible présence du public et de ses réactions, notamment la nôtre, contribue à l’anesthésie générale. Pour un compte-rendu factuel honnête, se reporter à la NR du 13 octobre.
è Nous avons enfin parlé de la rénovation des Favignolles ; avec Elvira, adhérente depuis le printemps et habitant le quartier. Le constat est simple : le conseil citoyen qui devait, comme annoncé officiellement par la municipalité, permettre la consultation des habitants entre juillet dernier et décembre prochain, ne semble toujours pas en place ! DIALOGUES A GAUCHE, par l’intermédiaire d’Elvira, se propose d’aider, s’ils le souhaitent, les habitants à obtenir un rendez-vous (rédaction d’un courrier). La démarche est en cours.
Ajout au 8 novembre :
La rédaction de courrier n’a pas trouvé à se faire (difficulté à remobiliser les habitants sur cette approche).
En revanche, Yvon a vu Touria Demej vendredi 6 dans la journée, Aurélia l’a vu également le soir pendant une action de Terre de Loire Habitat (concert dans une cage d’escalier – c’était réussi, une bonne vingtaine de présents).
Il en ressort que le Conseil Citoyen a bien été mis en place : une réunion d’installation fin octobre, la prochaine avec la préfecture ce jeudi 12 novembre. Il est composé de deux collèges en plus des membres institutionnels, donc huit habitants et huit professionnels (commerçants, Principale du collège Vinci, etc). La commande est d’équilibrer les professions, les âges, les sexes : il semblerait que cela ait rendu impossible de prendre les personnes qui étaient venues à notre réunion… Mais les réunions de travail du Conseil Citoyen seront ensuite plus ouvertes : les personnes volontaires pourront y assister, donner leurs idées, débattre. Dans ce cadre, alors, les volontaires pourront venir – sans avoir de pouvoir de décision pour autant.
La mairie a employé, dans le cadre du plan d’urbanisme, une personne qui sert depuis début novembre d’ « adulte référent » pour faire le lien entre les habitants et la mairie. Il s’agit de Mohammed Eddari, qui était venu à la réunion (ainsi qu’à l’une de celles pour la transition citoyenne), sans participer beaucoup. En tout cas, cette personne peut prévenir et encourager les gens pour qu’ils viennent aux réunions du Conseil Citoyen.
Touria Demej essaie de montrer que la porte est ouverte, sans vraiment faire la preuve pour le moment que cette instance pourra vraiment encourager les citoyens à prendre leurs affaires en main. On sent toujours la mairie frileuse. Le choix de l’ « adulte référent » va en partie dans ce sens.
Nous restons vigilants, via Yvon pour demander à Touria Demej où ça en est, via Aurélia qui demandera à sa Principale des nouvelles du Conseil Citoyen (et les autres membres de l’association autant que possible). Il est important qu’on puisse connaitre les dates des réunions, pour vérifier que les habitants volontaires y soient invités, et le cas échéant, les inviter à y aller – notamment Elvira, ou d'autres habitants intéréssés.

2.  Et les prochaines semaines ?
è Nous sommes convenus de donner un prolongement politique et citoyen à la question du climat. Voir modèle d’affiche ci-joint. Ce sera pour nous l’occasion de tester un premier café citoyen. Le premier d’une série ?
Il aura donc lieu au café St Jean, dans le Bourgeau, le 27 novembre à 19 H
Il est évident que la réussite de cette soirée dépendra de notre investissement dans la communication (distribution des flyers et affiches, présents dans les vérandas d’Aurélia et d’Yvon, courant novembre)
è Sur Romorantin, d’autres associations sont en phase de réflexion sur, entre autres, l’organisation de cafés citoyens (un lieu et un cycle de débats/échanges de savoirs). C’est le cas notamment de VRP qui propose une rencontre aux associations intéressées lundi 30 novembre à 20 H, au presbytère. Nous y serons. Dans la même perspective, une association de lycéens cherche à se constituer.

Voilà de quoi nous donner quelques perspectives.
Au cas où vous n’auriez pas réglé votre cotisation 2015, n’hésitez pas à l’envoyer à Chantal (Charron), 110 rue de Gombault (15 €).

Bises à tous,

Arlette, Aurélia et Yvon

mercredi 7 octobre 2015

Retour sur le conseil municipal du 21 septembre 2015

Retour sur le conseil municipal du 21 septembre 2015, et sur les précédents


A Romorantin, les conseils municipaux deviennent de plus en plus rares et de plus en plus brefs. En moins d’une heure, tout est voté, vite fait mal fait. A quoi, à qui cela tient-il ? Aux bons mots du maire qui font rire à peu de frais ses colistiers, et qui remplacent tout débat de fond ? Au règlement intérieur qui interdit à tout conseiller de s’exprimer plus d’une fois et plus de cinq minutes sur chaque sujet ?

Des bons mots, pas de contenu, c'est à pleurer, mais on n'oublie pas de s'indigneret de construire d'autres modèles : qui dit démocratie participative ?

Bien sûr, le maire et son équipe sont, au premier chef, coupables de cette disparition de la démocratie locale, mais ce mauvais pli est pris depuis longtemps et n’a pas toujours empêché les conseils municipaux de durer trois heures. L’opposition actuelle ­ de droite - se plaint, mais oublie de prendre la parole qu’on ne lui donne pas. Ainsi, plus rien n’est débattu au conseil. Aucune « délibération » au sens strict du terme. Où sont les discussions sur les grandes orientations politiques de la ville ? Par exemple, le vote sur la restauration d’une collection de céramiques pourrait donner lieu à une réflexion sur la politique culturelle ? Rien ! Par exemple, une remarque d’un conseiller d’opposition sur l’heure d’extinction des illuminations de Noël pourrait donner lieu à une réflexion de plus grande ampleur sur la politique écologique ? Rien, toujours rien !
Que signifie ce large consensus de fait ? Faut-il encore attendre quelque chose d’une institution qui, dans sa forme actuelle, se sclérose ?

DialogueS à Gauche entend contribuer au réveil citoyen.


Info de dernière minute : 
Soyez présents, faites venir du monde dans la salle 
lundi 12 octobre 
conseil de la communauté de communes
conseil municipal
à la suite


samedi 19 septembre 2015

La transition citoyenne, c'est aux Favignolles et c'est dans une semaine !

La transition citoyenne à Romorantin, c'est :
Cinq associations
des idées de tout bord
de l’énergie, des idées, une même volonté
des débats, des mises au point, du collectif
une nouvelle façon de faire pour Romorantin : ensemble plutôt que en obéissant au plus fort
une occasion de se rencontrer
des idées qui continuent à se construire
une urgence : s'engager avant qu'il ne soit trop tard pour le climat
pour des êtres humains qui en souffrent déjà
pour plus de sens à notre quotidien
par des petits gestes qui en forment des grands
et qui imaginent

le bonheur demain !





Prochain conseil municipal ce lundi

Conseil Municipal lundi 21 septembre 2015 à 18 h 30, à la mairie. 

On espère que l'opposition aura bétonné ses interventions, histoire qu'il y ait un peu de débat ! Une petite question sur la participation à la transtion citoyenne pour pimenter la fin de séance ? Oh, il y a tellement de questions diverses possibles...



mardi 1 septembre 2015

Appel à une nouvelle démocratie ici et ailleurs où les citoyens s'unissent au nom des risques climatiques

Sous le nom de Crime climatique : Stop ! Attac et 350.org publient un manifeste politique où prix nobel de la paix, journalistes, penseurs, militants expliquent simplement le pouvoir des citoyens pour changer le mode, et reprendre le pouvoir confisqué par le tout-argent, les multinationales reines et despotes, qui bradent la planète et l'humanité, pour mieux encaisser les profits.

Notre association se reconnait dans cette démarche, elle qui cherche à dépasser les clivages entre partis, société civile, citoyen-ne-s concerné-e-s et militant-e-s - même si nous croyons plutôt à la politique avec les politiques pour et par des citoyens formés et actifs.

Signez et relayez l'appel, disponible sur le site suivant :

http://350.org/climate-crimes-fr/

A suivre aussi sur notre page Facebook

jeudi 27 août 2015

Prochaine réunion demain soir !

C'est aussi dans le courrier et l'article juste en
dessous, mais c'est plus visible comme cela : 


 la réunion de rentrée de l’association, le vendredi 28 août à 19h, au centre administratif, place de la paix (grande salle à gauche après le porche, en haut des escaliers).
    De 19h à 21h nous y aborderons les différents points de l’ordre du jour :
  -nos activités et actions de l’automne
Eh oui, toujours pas de piscine d'été à Romorantin,
ça nous a manqué, hein !
-notre implication dans la journée de Transition citoyenne
-relecture  des statuts de notre association
-questions diverses

    Puis, comme de coutume, nous partagerons un repas commun avec ce que chacun pourra apporter.

Dialogues à gauche info #DàGdéfinition



Le 20 août 2015
Chers amis,
A tous les membres de Dialogues à gauche,
A nos adhérents et sympathisants,
Actuellement, l’essentiel des informations, sinon toutes, passe par la liste d’email, le blog et la page Facebook. Or, nous sommes conscients que certains membres de l’association ou sympathisants n’utilisent pas ce mode de communication au quotidien.
Il est donc important que :
- d’une part, celles et ceux qui souhaitent être intégrés à la liste des emails indiquent leur adresse électronique en contactant Aurélia Stedransky ( astedransky@yahoo.fr )
- d’autre part, celles et ceux qui souhaitent être informés par courrier ou téléphone le fassent savoir à un des membres actifs de Dialogues à gauche.
Il est important que notre association puisse compter sur vous, car sans vous, pas de dialogues, moins de circulation d’idées, moins d’informations sur la vie des vrais gens dans notre ville. Sans un nombre conséquent d’adhérents et de sympathisants, notre association ne vit pas autant qu’elle le doit. Et Romorantin a besoin, comme toutes les villes, que les valeurs de la gauche, de solidarité, d’ouverture, la conquête et la défense d’acquis sociaux, des biens communs, dont les ressources naturelles et le monde vivant, que ces valeurs et les luttes qui les accompagnent soient nourries de la réalité humaine quotidienne, dans sa diversité.

En ce moment, notre action est orientée dans plusieurs directions :
 Présence et compte-rendu (sur internet) pour chaque conseil municipal et conseil de la communauté de commune. L’objectif est multiple : montrer notre vigilance aux élus de la majorité et des oppositions, conserver un pied dans la porte, bien sûr, mais aussi surveiller le front national. La rédaction de compte-rendu, systématiquement, permet aux membres de l’association et à quelques sympathisants de se tenir informés et de se positionner via des analyses toujours bien plus approfondies que ce que présente la presse locale. 
Nota : le cercle de diffusion de ces comptes-rendus est trop étroit, malheureusement.
Accompagnement des habitants des Favignolles pour obtenir une place reconnue dans le processus de restructuration du quartier.
Après une réunion avec une vingtaine d’habitants (en plus des membres de l’association), il est apparu que les habitants avaient besoin et envie d’être impliqués dans le processus. Sylvie et Yvon ont donc discuté dans ce sens avec la conseillère municipale, Touria Demej ; il est apparu que ces interventions avaient bien déplu à J. Lorgeoux, mais pour le moment l’équipe municipale ne comprend pas ce que signifie la démocratie participative et pourquoi les gens devraient être impliqués dans l’élaboration du projet (au lieu d’être seulement informés de ce que les experts ont pensé pour eux).
Une réunion organisée par la mairie à l’automne est prévue pour les habitants : DàG tient à être vigilant pour que ce soit une occasion d’expression pour les citoyens et pas uniquement une messe à entendre (un courrier a été adressé pour expliquer la situation aux habitants qui nous avaient laissé leurs coordonnées).

ƒ Participation au collectif pour la Transition citoyenne, dont nous avons été à l’origine à Romorantin. Cette manifestation nationale est à l’initiative d’organisations telles qu’Attac, les Colibris, les jardins de cocagne et des acteurs économiques comme Biocoop, la Nef. Elle vise à remettre les citoyens aux cœurs des décisions politiques, économiques, sociales, en encourageant tous les acteurs locaux croyant qu’une société différente de celle de la course au profit est possible. En 2014, 200 lieux en France ont fait vivre le dernier dimanche de septembre ces idées proches des valeurs de la gauche, quoique le mouvement tienne à son étiquette non politique. Pour l’association, il s’agit de répondre à l’aspiration des citoyens qui veulent de profonds changements dans la façon dont la politique se fait aujourd’hui, en leur montrant qu’on attend plus qu’eux pour que les choses bougent effectivement. L’aspect collectif de l’action est une occasion intéressante de créer des ponts entre notre association et d’autres organisations à Romorantin (pour l’heure, SNE, les deux Amap), mais elle n’est pas sans poser question !

D’autres projets tels que la mise en place d’un café citoyen (sur le modèle d’un café philo) ou la participation à l’émergence d’un lieu de rencontre et d’échange tel que le café Labo de Blois par exemple, sont toujours dans les cartons.
Nous sommes aussi, bien sûr, des relais et des partenaires des actions de la section PCF : fête de l’Humanité Sologne du 28 juin 2015, mobilisation pour la poste, les services publics, notamment.

Pour nous voir, les prochains rendez-vous sont :
- la prochaine réunion du collectif Transition citoyenne, le mercredi 26 août 2015,
 à 18 h 30, locaux de SNE, parc de Beauvais à Romorantin
- la réunion de rentrée de l’association, le vendredi 28 août à 19h, au centre administratif, place de la paix (grande salle à gauche après le porche, en haut des escaliers).
    De 19h à 21h nous y aborderons les différents points de l’ordre du jour :
                         -nos activités et actions de l’automne
                         -notre implication dans la journée de Transition citoyenne
                         -relecture  des statuts de notre association
                         -questions diverses
    Puis, comme de coutume, nous partagerons un repas commun avec ce que chacun pourra apporter.

On compte donc sur toutes les forces disponibles : Nous espérons le retour des anciens, perdus de vue depuis les élections, la présence des habitués, et la venue de forces nouvelles !

A Bientôt,
Cordialement,

          Chantal Charron ,   Yvon Chery  , Aurélia Stedransky


PS : si vous n’avez pas encore réglé votre cotisation 2015 ( elle est de 15 euros), pas de panique,  il est encore temps :vous pouvez l’envoyer à Dialogues à Gauche- 110 rue de Gombault- 41200 Romorantin-Lanthenay ; ou encore mieux : apportez-la lors de notre réunion du vendredi 28 août !


lundi 29 juin 2015

Compte-rendu du conseil municipal du 22 juin 2015


COMPTE-RENDU du conseil municipal
du 22 juin 2015





… ou que pouvons-nous faire pour contribuer au réveil général ?


D’abord une note d’ambiance, au moins aussi significative que le contenu des délibérations. Seulement une vingtaine de citoyens présents dans une salle qui compte 80 places ; un seul présent du FN, alors que le deuxième élu n’est pas excusé et n’a pas délégué son pouvoir de vote ; une droite amputée de son « leader » pour raisons familiales, avant le début de séance, donc
Ambiance décorative au conseil, peu de débat,
on se montre, ou pas, mais on s'abuse pas
de son temps de parole...
une droite presque sans voix ; et deux conseillers du maire qui ont passé l’essentiel du conseil à bavarder et à ricaner sans jamais être repris !
Le « patron » a donc pu faire passer les délibérations à la va-vite, en les résumant avec la pointe de lyrisme habituelle, mais sans aucun débat de fond. Ainsi va la démocratie, le pouvoir de quelques uns se nourrit du laisser-faire des autres, et inversement.

1. De ce qui précède découle que quatre grosses délibérations ont pu être adoptées sans que personne ne dise quoi que ce soit : compte administratif, soit le bilan de l’exécution du budget 2014 ; compte de gestion, soit vérification de la correspondance entre budget municipal 2014 et actes de la Trésorerie générale ; affectation des excédents du budget 2014 ; et peut-être surtout, bilan annuel  réglementaire de la politique foncière de la ville. La droite a voté ce dernier point sans question ni proposition !

2. Le plan local d’urbanisme (PLU) adopté en 2008 et révisé en 2010, va être à nouveau révisé, par contrainte légale de l’État, avant de devenir probablement en 2017 un plan local d’urbanisme intercommunal (PLUI). En effet, la loi oblige à « grenelliser » le PLU, comme dit le maire, c’est-à-dire à le mettre en conformité avec les contraintes environnementales. Au-delà des interrogations de la droite sur le calendrier, on n’en saura pas plus sur le contenu … vide de l’information, vide du débat …

3. Les Favignolles étaient également au menu. Le calendrier de la rénovation a été précisé à cette occasion : 3 juillet 2015, signature de la convention « politique de la ville » avec tous les partenaires financiers ; puis, décembre 2015, présentation du « socle du projet » ; et dans un « délai de 18 mois, mise au point de la convention de détail » avec l’Agence nationale de rénovation urbaine (ANRU).
Cela laisse du temps, en théorie, à la mairie, pour consulter les habitants du quartier, dans le cadre du conseil citoyen ou sous d’autres formes.
Commentaire de Dialogues à gauche : La réunion d’avril organisée par Dialogues à Gauche à la maison de quartier avait montré que des habitants de bonne volonté étaient prêts à s’impliquer dans la réflexion et dans le suivi. Si la mairie ne devait pas faire son travail de consultation,  Dialogues à Gauche continuerait alors à aider les habitants à exprimer leurs attentes et leurs besoins. Sur cette question, le débat municipal s’est limité à une polémique entre le maire et une conseillère de droite sur le retrait du Conseil départemental  des politiques de la ville (voir compte-rendu NR du 24 juin pour ce point, et pour d’autres points plus mineurs de l’ordre du jour).

4. Enfin, 700 000 euros touchés par la communauté de communes, au titre du fond de péréquation nationale entre communautés de communes, resteront à  la communauté de communes et ne seront donc pas ventilés entre les communes. Oui, pourquoi pas ? Mais pour quel projet intercommunal ? Là encore, aucun débat.
Et qui a oublié de parler de la fermeture programmée
du Colruyt qui fait vivre le quartier Saint-Roch ?
Ah, heu... tout le monde, en fait (puisque pas d'élus DàG)
Commentaire de Dialogues à gauche : bien sûr, la question de la baisse des dotations aux collectivités, qui agite en ce moment les conseils municipaux et donne lieu au vote de motions dans de nombreuses autres municipalité, n’a pas franchi l’enceinte romorantinaise.

5. Questions diverses:
- Gabillas fait remarquer qu’il n’est pas pratique de porter les bouteilles en verre aux points « verre » et il n'y en pas assez de conteneurs sur la ville.
Lorgeoux répond qu’il faut en parler à son chef des ordures ménagères.
- L'opposition : quid de la porte des béliers?
Lorgeoux : ce sera fini fin 2016 ou en 2017 en même temps que ce magnifique quartier anciennement Normand puis Matra (perso, nous aurions préféré  une industrie avec des emplois à ce quartier qu’on dirait fait pour les riches retraités… quand l’urbanisme sert de façade à la pauvreté de la politique industrielle…)
- L'opposition : il y a eu une pétition pour des stationnements de voitures sur les trottoirs rue Georges richard, que fait la Mairie?
Lorgeoux  a été voir personnellement, a dit aux commerçants (il y en a dans cette rue deux, des marchands de voitures  d'occasion ), Lorgeoux leur a dit qu'il fallait respecter les riverains, il va y retourner et s’il n'y a rien de changé, il s’agira alors de faire intervenir la gendarmerie.


6. A la fin, Lorgeoux  nous annonce, très solennel et content de lui, que vendredi dernier a été signée  la vente du bâtiment Lunatica à Territoire et Développement,  que les 840 000 € dus aux entreprises ont été payés et qu'il y a quatre baux commerciaux de conclus dans ce bâtiment - et qu'il avait bien raison sur cette opération car il a sauvé les entreprises, des emplois et les commerçants et la ville sera à terme propriétaire d'un bâtiment.
Commentaire de Dialogues à gauche : tout ce lyrisme pour faire avaler une vision des choses qui coûte un peu cher à la ville, on se rappelle les dossiers Caillau et Armoric Holding, on sauve sans créer, en espérant en retirer un petit quelque chose, pour contrbalancer les erreurs du secteur privé, mais sans jamais demander des compte à ce dernier. Une conception du service public à la Macron, le grand copain de notre Maire : le service public, c’est la poche des contribuables au service des entreprises… eh bien, nous, Macron, ce n’est pas notre copain !


Que pouvons-nous faire pour contribuer au réveil général ?


ce qu'on peut traduire par ce vers de René Char : 
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque!" 

Pour Dialogues à Gauche, ses deux présents au conseil :
Yvon Chéry et Marie-Marthe Saulet



jeudi 18 juin 2015

Conseil municipal en juin

Les prochains conseils ont lieu très bientôt : 
-  conseil municipal de lundi 22 juin 18 h 30 
- conseil de la communauté de commune de lundi 29 juin 18 h 30

Toutes ces réjouissances ont lieu bien sûr dans la salle du Conseil de la mairie de Romorantin-Lanthenay.

Entre les deux, venez en discuter à la Fête de l'Huma Sologne le 28 juin à partir de 11 h au grand Liot.

dimanche 14 juin 2015

Samedi 20 juin, c'est la fête des Moutons noirs

Dialogues à gauche vous invite à vous rendre samedi 20 juin (donc dans moins d'une semaine) à participer, réfléchir, prendre des contacts, faire des rencontres, lors de la Fête des Moutons noirs organisée par Attac 41 à Mont-près-Chambord, avec beaucoup d'autres partenaires locaux ou nationaux. 
Voici le communiqué et le programme : au plaisir de s'y croiser, bien sûr, une semaine avant la fête de l'Humanité Sologne, dimanche 28 !

La Fête des Moutons noirs
 
 
Il y a juste dix ans, nous avons eu raison d’être des moutons noirs et de refuser à une forte majorité ce traité européen dont le leitmotiv était la « Concurrence libre et non faussée », une aberration !
 
En effet n’est-ce pas une aberration de fonder une société, c’est-à-dire le vivre ensemble, sur une « concurrence libre et non faussée », c’est-à-dire en fait sur la lutte de tous contre tous. Et pourquoi cette nouvelle Union Européenne n’aurait pas pu être fondée sur le partage et la solidarité. Cela aurait été assurément plus sensé.
 
Mais non !  Tout était organisé par les puissants, les riches, les élites comme on dit,  et tout était organisé à leur seul avantage. Faute de n’avoir pu faire endosser au peuple ce projet désastreux, ils leur ont imposé de force par des moyens déloyaux. Et c’est la trahison indigne de Sarkozy et des parlementaires français, soi-disant nos représentants lors du vote au Congrès en février 2008.
 
Par la suite l’application en a été faite sans complexe : on parle alors du prix du travail pour abaisser les salaires, de la simplification du code du travail pour faciliter l’exploitation des salariés, de la dette publique pour grignoter ou privatiser les services publics que le traité européen ne connaît pas (santé, transports, etc).
 
Une nouvelle étape est en préparation. Il s’agit du traité transatlantique dit TAFTA. Alors les Etats eux-mêmes n’existeront plus en tant que tels. Ce seront les multinationales qui feront la loi. Oui, en vertu de ce traité en préparation, le milliardaire sera l’égal des Etats les plus puissants devant des tribunaux d’arbitrage privés. Feue la volonté du peuple, vive le pouvoir de l’argent, et de l’argent accumulé, sinon volé aux travailleurs. Naturellement ils peuvent tout faire avec l’argent, le bien et le mal, la croissance si elle est encore possible ou la débâcle. Les inégalités qui progressent à un point jamais vu jusqu’ici semblent indiquer plutôt la seconde solution que la première.
 
Réveillons les Moutons noirs, Ils seront à Mont-près-Chambord le 20 juin 2015
 
De 11 h à 23 h
 
A partir de 11 h 00 : accueil sur les stands
 
12 h : apéritif conté avec Jean-Claude Botton
 
13 h 30 : Intervention Magda Kossidas, militante grecque
 
14 h 30 : chansons avec Hélène Maurice, chanteuse québécoise
 
Durant toute la journée :
 
Expositions, discussions, ventes militantes dans les différents stands des organisations participantes
 
Buvette-restauration de 11 h 00 à 23 h assurées par ATTAC, la Confédération Paysanne et Artisans du Monde Blois
 
Musique folk avec la troupe TAF EN BAL
 
17 h : conférence sur la crise avec Gérard Duménil, économiste, membre du Conseil Scientifique d’ATTAC France
 
20 h 30 : théâtre militant : « Traversée à haut risque à bord du Tafta », une croisière théâtrale mouvementée, ludique et instructive sur le projet du Grand Marché Transatlantique

samedi 13 juin 2015

Soutien à Journée des services publics

Aujourd'hui avait lieu la manifestation nationale de défense des services publics.
Dialogues à gauche s'associe à cette démarche, bien évidemment, comme le montrent notre action de terrain et nos analyses des enjeux municipaux : 
- qualité des services hospitaliers,
-  maintien et redéveloppement des services préfectoraux, 
- lutte pour le commissariat
- soutien aux collègues de la Poste quand l'emploi, les conditions de travail et donc la distribution du courrier se détériorent, 
- occasions de dénoncer la baisse des dotations de l'Etat aux collectivités, 
- volonté de susciter une réflexion sur la municipalisation de l'eau, les déchets,
- défense de l'accès au droit, etc. 

Les services publics doivent être défendus, étendus, repensés au service de l'intérêt général, car ils sont un pilier de la société, une protection efficace contre les inégalités sociales, une redistribution efficace des richesses au profit de tous.

Aux côtés des autres acteurs de terrain, partis, syndicats, associations, Dialogues à gauche répond toujours présent à Romorantin pour rappeler l'importance des services publics : n'hésitez pas à nous contacter !

dimanche 7 juin 2015

Fête de l'Humanité Sologne

Parce que la politique à gauche, c'est la fête des idées, c'est la convivialité, c'est ce qui se construit à partir des combats sociaux menés par les vrais gens, la fête de l'Humanité fait grandir une petite sœur en Sologne. 
A l'initiative de la section PCF de Romorantin, des amis de l'Humanité et des rencontres du service public, elle aura lieu
dimanche 28 juin au Grand Liot, à Langon
Un bel endroit pour la jeunesse, où on peut sans problème venir en famille. 
Le midi, le banquet républicain au menu appétissant est ouvert à chacun sur réservation, mais on peut aussi apporter un pique-nique, il y a de la place pour tous.
Petits et grands curieux du monde qui bouge, petits et grands penseurs des changements locaux et mondiaux, 

Dialogues à gauche vous donne rendez-vous sur son stand, à table et aux débats





Formulaire d'inscription au repas / lettre de présentation par la Section PCF de Romorantin-Mennetou.

Cliquez pour agrandir et / ou imprimer.